Rechercher

La valeur du Mantra - 2ème partie Utilisation d'un mala

De Paramhansa Swami Satyananda Saraswati



Ce texte est la reproduction du petit livret édité par Satyanandashram en Grèce


"Le but du mala est de garder conscience de la pratique. Parfois vous pouvez être si absorbé par vos pensées que vous oubliez ce que vous faites. C'est seulement à la fin d'un tour de rotation de mala que votre attention est de nouveau ramenée à la pratique. Un mala est aussi utilisé pour indiquer la durée de la pratique.

On devrait toujours tenir le mala dans la main droite entre le pouce et le bout du quatrième doigt. Le troisième déplace les perles. Le deuxième et le cinquième doigts ne touchent pas le mala. Faites tourner le mala dans la paume. Lorsque vous atteignez le sumeru, vous avez terminé un tour. Tournez le mala avec vos doigts et commencez le deuxième tour.

Traditionnellement, on tient toujours le mala juste devant le coeur. On ferme légèrement le creux de la main gauche que l'on place dans l'espace entre les jambes, la paume vers le haut. On peut s'en servir pour attraper la partie basse du mala afin de l'empêcher de se balancer et de s'emmêler. Si vous préférez, vous pouvez poser la main droite sur le genou droit, et le mala repose sur le sol.


Différentes sortes de malas :

Pour la méditation, vous devriez avoir un mala de 108 perles. Elles doivent être enfilées sur un fil de coton solide, un noeud est fait entre chaque perle. Les malas les plus couramment utilisés sont tulsi, rudraksha, bois de santal, corail et cristal.

Les perles de tulsi sont fabriquées à partir des tiges de plantes tulsi qui sont fort vénérées pour leurs propriétés psychiques. Tulsi a un effet purificateur et puissant sur les émotions, et il apaise le mental. Sa sensibilité en fait l'un des meilleurs moyens pour pratiquer le mantra. Toutefois, ceux qui consomment de l'alcool, ou ont un régime non végétarien, ne devraient pas l'utiliser.

Rudraksha, graine d'un fruit de la jungle, est le deuxième mala le plus couramment utilisé. Il n'est pas aussi sensible aux choses psychiques et il n'existe aucune restriction en ce qui concerne son utilisation. Rudraksha améliore la circulation du sang et le fonctionnement du système coronaire, il fait baisser l'hypertension.

Les malas en bois de santal ont une odeur douce et renferment des vibrations protectives et tranquillisantes. Ils sont rafraichissants et bénéfiques pour ceux qui souffrent de n'importe quelle maladie de peau.

Les malas de corail sont utilisés par ceux qui ont de l'eczéma, la teigne, la gale, etc... ou des troubles mentaux tels que la schizophrénie et les névroses.

Les malas de cristal ont des propriétés psychiques et sont utilisés pour la sadhana avec des techniques tantriques de niveau supérieur.


Règles pratiques :

  • Une fois que vous avez reçu un mantra de votre guru, il ne doit jamais être changé, sauf si votre guru le conseille

  • Un mantra est absolument personnel et ne doit être révélé à personne

  • On peut pratiquer le mantra avec ou sans mala et dans n'importe quelle position mais quand vous pratiquez le matin ou le soir avant de dormir, il est préférable de le faire avec un mala et dans une posture de méditation, les yeux fermés

  • Vos vêtements doivent être amples et confortables. Beaucoup de personnes ressentent une plus grande stabilité et tranquillité, s'ils portent un dhoti guérou sur la tête et les épaules, pendant la pratique du mantra

  • N'essayez pas de vous concentrer pendant la pratique du mantra, autrement, vous allez créer de la tension

  • Répétez le mantra rapidement si le mental est troublé et lentement si le mental est plus calme. Si vous avez sommeil, répétez le mantra oralement

  • Le mala qui est utilisé pour mantra sadhana, ne doit jamais être porté autour du cou, ni prêté à quelqu'un d'autre"





78 vues

​© 2019 Christine Delassalle